Facture Électronique

Le Régime de Facture en Ligne (FEL) au Guatemala, mode d’emploi

factura electronica fel guatemala

L'administration fiscale locale (la Superintendencia de Administración Tributaria – SAT) est sur le point de finaliser sa migration vers le nouveau système de facturation électronique au Guatemala baptisé le Régime de facturation électronique en ligne – FEL.

 

Índice de contenidos [Cacher]

Du FACE au FEL

La facturation électronique au Guatemala évolue vers un nouveau modèle, dont les contours ont été défini dans le texte de loi Acuerdo de Directorio de la SAT numéro 13-2018. Ce texte de loi enterre le précédent modèle de facturation électronique appelé le FACE afin de laisser place au modèle FEL. La date définitive d’adoption de ce modèle a été fixée au 2023. À cette date, seul le régime FEL permettra de délivrer des documents fiscaux électroniques aux personnes qui enregistrent pour la première fois leur société ou activité économique.

Depuis 2019, l’adhésion au nouveau système FEL des contribuables s’effectue progressivement, en fonction d’un calendrier fixé par la SAT. Les entreprises qui le souhaitent peuvent adhérer à ce système volontairement, bien avant la mise en place de l’obligation, telle que fixée par le calendrier. 

Le précédent modèle de facturation électronique, lancé en 2007, a connu plusieurs modifications depuis sa création. Parmi les principales nouveautés de ce système, on distingue : 

  • La suppression de l’envoi de la copie de la facture. En d'autres termes, les informations relatives à la facture ne sont plus tenues d’être envoyées en parallèle au FACE.
  • La signature électronique sera obligatoire sur les factures électroniques, en tant que mécanisme d'authentification et de non-répudiation.
  • Toutes les factures seront archivées par la SAT. Cela ne dispense pas les émetteurs et les destinataires de conserver le fichier XML de la facture pendant la période préconisée par le Code des impôts. Les autorités de certification (Certificadores) sont également tenues de conserver ces fichiers (les factures et leurs accusés de réception SAT) au format XML.

Les Documentos Tributarios Electrónicos – DTE

Au Guatemala, les factures électroniques sont codifiées sous le nom de Documentos Tributarios Electrónicos. Comme pour toutes factures, elles permettent de confirmer la réalisation d’une transaction commerciale. 

Types de DTE

  • Facture - Factura
  • Facture d'échange - Factura cambiaria
  • Facture d'échange pour les petits contribuables - Factura cambiaria pequeño contribuyente
  • Facture pour les petits contribuables - Factura pequeño contribuyente
  • Facture spéciale - Factura especial
  • Note de crédit - Nota de abono
  • Reçu de don - Recibo por donación 
  • Reçu - Recibo
  • Note de débit - Nota de débito*
  • Note de crédit - Nota de crédito*

*Mise à jour des Documents Fiscaux Électroniques (DTE)

L’administration fiscale du Guatemala (Superintendencia de Administración Tributaria - SAT) a annoncé une série de changement au sein de certaines Documents Fiscaux Électroniques (DTE). Les documents concernés sont les notes de crédit et les notes de débit. 

À partir du 1er mars 2023, il sera obligatoire d'inclure les données de série et le numéro du document d'origine dans le complément de référence de ces DTE. Ces informations doivent être présentes tant dans le fichier XML que dans la représentation graphique (PDF) ou dans la version imprimée du document.

Cette actualisation est effectuée conformément aux dispositions du Régime de la Facture Électronique en ligne selon l'Accord du Conseil 13-2018 et ses amendements, ainsi que l'article 17 du décret numéro 27-92, loi sur la taxe sur la valeur ajoutée (Acuerdo de Directorio 13-2018 y sus reformas, así como el artículo 17 del Decreto Número 27-92, Ley del Impuesto al Valor Agregado). La SAT indique que cette mesure est nécessaire pour assurer une plus grande transparence le cadre du respect des obligations fiscales.

Nouvelle annexe technique 1.7.69 - Nouveau type de document « facture provisoire (FACP) » et changements à prévoir dans le cadre des validations de la SAT

L’administration fiscale guatémaltèque (Superintendencia de Administración Tributaria - SAT) a annoncé la création d'un nouveau type de document appelé « Facture provisoire (FACP) ». Cet élargissement prévoit la mise en place d’une série de modifications du mode de validations du système, afin d'intégrer et d’encadrer le traitement de ce document. Ces changements sont détaillés ci-dessous : 

  • La validation 6 est ajoutée à la section 2.2.1 - Date et heure d'émission.
  • La validation 9 est ajoutée à la section 2.2.2 - NIT de l'émetteur.
  • La validation 2.2.4, cas 6, est modifiée pour inclure la FACP.
  • La validation 2.2.4, cas 11, est modifiée pour inclure le FACP.
  • La validation 2.2.5, cas 6, est modifiée afin d’inclure la FACP.
  • La validation 26 est ajoutée à la section 2.6.1 - Validation des phrases.
  • La validation 2.19.1, cas 2, est modifiée afin d’inclure la FACP.
  • La validation 2.19.2, cas 4, est modifiée afin d’inclure la FACP.
  • La validation 2 est ajoutée à la section 3.11.1 - Numéro d'autorisation provisoire du DTE
  • Modification de la validation 3.13.1, le cas 4 est modifié afin d’inclure la FACP.

Qui est concerné par l’envoi de ce document ?
La SAT n'a pas encore fourni d'informations détaillées relatives aux assujettis concernés par l’envoi de la FACP. La publication de la liste officielle permettra de connaitre avec exactitudes les entreprises concernées.
À partir de quand ce document deviendra obligatoire ?
La SAT n'a pas encore déterminé de date officielle pour l'utilisation obligatoire de la facture provisoire (FACP). Toutefois, il est vraisemblablement possible la date choisie soit celle du 15 mars 2024.

Nouvelles règles et validations - Version 1.7.9

Suite à la publication par l'ASF du nouveau document Règles et validations version 1.7.9, la principale nouveauté est l'ajout d'un nouveau motif de rejet qui est le suivant : "The Receiver ID cannot be CF for a special invoice" (l'identifiant du destinataire ne peut pas être CF pour une facture spéciale).

Nouveaux développements promus par la SAT 

À partir du 4 octobre 2023, les "nouveaux NIT" attribués seront constitués des 9 premiers chiffres du code d'identification unique (CUI), spécifiquement destinés aux personnes physiques guatémaltèques et aux étrangers domiciliés. Il convient de noter que les NIT actuels resteront inchangés. Il est également prévu que d'ici 2025, les NITs incluront les 13 chiffres du CUI.

Ce changement aura un impact significatif sur les bases de données de toutes les entreprises opérant au Guatemala, affectant l'enregistrement des clients, des documents comptables, des fournisseurs et de toute information associée au NIT. Le SAT s'efforce d'assurer une transition efficace et de fournir des conseils aux entités concernées au cours de ce processus d'adaptation.

Qui est concerné par l’adhésion au système FEL ?

Toutes les personnes désignées par la SAT, en tenant compte du volume des factures émises, du revenu brut facturé, de liens économiques, de l’appartenance à des régimes spéciaux ou à d'autres critères.  Actuellement, les contribuables concernés par cette obligation sont les suivants : 

  • Les contribuables spéciaux.
  • Les grands contribuables régionaux.
  • Les fournisseurs de l’État concernés par la Résolution 243-2019 du SAT (appel d'offres, devis, contrat ouvert, enchères électroniques inversées).
  • Les fournisseurs de l'État concernés par la Résolution 838-20 (services professionnels individuels). 
  • Les contribuables qui échangent des factures électroniques FACE.

Le Régime de Facturation Electronique en Ligne – FEL

Le régime FEL prend en compte l'émission, la transmission, la certification et l’archivage des factures, des notes de crédit et de débit, des reçus et autres documents autorisés. Ces fichiers seront appelés les DTE (documents fiscaux électroniques en français).

Le système fiscal du FEL est très similaire à celui d'autres pays d'Amérique Latine à l’image du Mexique ou du Pérou. 

Il s'agit d'un modèle dans lequel les documents fiscaux doivent être validés par un tiers de confiance avant d'être déclarés à la SAT. Dans ce cas, le tiers de confiance est appelé Certificador (certificateur). Les certificateurs doivent être autorisés par la SAT à occuper ce rôle de certificateur de DTE. Cette autorisation doit être renouvelée chaque année.

Prérequis pour envoyer des factures électroniques au Guatemala

  • Être affilié au régime de TVA.
  • Disposer d’une entreprise active.
  • Disposer d'une agence virtuelle (Agencia Virtual).
  • Disposer de données actualisées au sein du registre fiscal unifié (le RTU).
  • Avoir une adresse locale. 
  • Disposer d’une autorisation d’émission de factures au sein du FEL.
  • Respecter les prérequis techniques.
  • Posséder des moyens pour signer électroniquement un document. 
  • Être à jour de ses déclarations fiscales.
  • Avoir contracté les services d’une entité de certification pour valider les DTE.

Comment les factures électroniques sont acheminées au Guatemala ?

  • Les émetteurs génèrent un fichier qui sera transformé en fichier structuré normalisé par le certificateur.
  • Le certificateur vérifie que les règles et validations en vigueur au sein du régime FEL ont été appliquées et appose une signature électronique avancée. À la suite de cette opération, le certificateur génère un code d'autorisation électronique qui est associé au document avant de l'envoyer au SAT.
  • Chaque DTE doit être envoyé immédiatement au SAT et à l'émetteur.
  • Le SAT effectue les validations nécessaires pour vérifier que le document est conforme aux règles et aux caractéristiques qui garantissent l'authenticité et l'intégrité, ainsi que la conformité du format.
  • Le SAT envoie un accusé de réception au certificateur (qu’il s’agisse d’un document accepté ou refusé).
  • Le DTE est acheminé au destinataire, soit au format XML, soit au moyen d'une représentation graphique, soit au format PDF.

Les expéditeurs et les destinataires sont tenus de conserver les DTE au format XML certifié pendant la durée prévue par le Code des impôts. Le certificateur, quant à lui, doit conserver ces DTE certifiés et les accusés de réception rattachés à ces documents. 

Une plateforme unique pour la gestion de vos factures électroniques à l’international 

L’échange de factures électroniques s’inscrit dans un contexte technique et légal extrêmement hétérogène en fonction des pays. Pour cette raison, les processus de facturation doivent constamment s’adapter aux particularités de chaque pays.

Il existe des solutions adaptées, à l’image de la solution EDICOM Global e-Invoicing Platform, en mesure de s'adapter aux systèmes de gestion interne et aux normes en vigueur dans chaque pays. Ainsi, les projets internationaux de facturation électronique peuvent être menés à bien, tout en respectant le cadre juridique et fiscal de pays comme le Mexique, le Brésil, le Chili, le Costa Rica, la Colombie ou tout autre pays. 

Voici les avantages principaux de l’EDICOM Global Platform:

  • Automatisation. La solution s'intègre aux principaux ERP du marché afin d’automatiser les déclarations de TVA, ainsi que toute autre déclaration fiscale électronique normalisée.
  • Centralisation. Il s'agit d'une plateforme adaptée à la mise en conformité fiscale de vos flux dans plus de 60 pays dans le monde, permettant ainsi de centraliser toutes les procédures au sein d’une plateforme unique.
  • Déploiement à l’international. La plateforme EDICOM est non seulement adaptée aux procédures de déclaration électronique de TVA, mais également aux flux de facturation électronique et de tous flux commerciaux ou fiscaux dématérialisés dans le monde. 
  • Compliance. La plateforme EDICOM est conforme aux exigences techniques et légales spécifiques aux administrations fiscales de chaque pays. En externalisant et en automatisant ce processus au sein d’une plateforme unique, nos clients font le choix de la flexibilité, tout en s’assurant du bon acheminement de leurs informations fiscales critiques auprès des administrations concernées. 
  • Sécurité et disponibilité. La plateforme EDICOM dispose de différentes certifications, à l’image des certifications ISO 27001, ISO20000, ISAE 3402 ou TIER II DESIGN. Par ces certifications, EDICOM s’engage auprès de tous ses clients à offrir des garanties de sécurité maximales, ainsi qu’un SLA exigeant, qui fixe un seuil de disponibilité minimale de 99,9% pour la solution.

EDICOM News France | En savoir plus sur Facture Électronique

Israël présente son obligation de validation des factures électroniques

Israël compte déployer son obligation de facturation électronique en plusieurs phases, de 2024 à 2028

Projet pilote - facturation électronique en France

Savez-vous en quoi consiste le projet pilote de facturation électronique en France ? Découvrez tous les détails de ce pilot

VeriFactu, le système de validation des factures destiné à lutter contre la fraude fiscale en Espagne

Découvrez les exigences applicables aux entreprises dans le cadre du règlement VeriFactu.