Facture Électronique

La facture électronique Peppol au Japon

La facture électronique PEPPOL au Japon

Le Japon est en phase de développement de son projet de facturation électronique, en se basant sur les spécificités Peppol (organisme dont le pays est membre depuis 2021). Les normes Peppol sont communes et interopérables afin de promouvoir les démarches e-Procurement transfrontalières.

L’EIPA (E-Invoice Promotion Association) est l’organisme chargé de développer et déployer un système de facturation électronique normalisé adapté pour les entreprises au Japon. 

Sa mission est de faciliter la transformation digitale du pays en promouvant l'utilisation de technologies adaptées à la gestion et à l'échange de documents standardisés. L'un de ses objectifs est de digitaliser l'ensemble du processus de facturation et d'administration afin de rendre les entreprises japonaises plus efficaces et productives. EDICOM est membre de l'IEPA et a pour objectif d'accompagner les entreprises japonaises dans leur transformation numérique.

Peppol au Japon

Depuis le mois de janvier 2021, l’EIPA et le gouvernement japonais collaborent avec OpenPEPPOL afin d’élaborer une norme japonaise qui réponde aux particularités juridiques et commerciales du pays. La base du modèle japonais est le PINT, la version internationale de Peppol basée sur le BIS Billing 3.0. Cette version permet de répondre aux exigences internationales, tout en incluant des spécifications locales.

Le gouvernement souhaite disposer d'un système opérationnel à l'automne 2022. Un an plus tard, en octobre 2023, la facturation électronique deviendra obligatoire dans le pays.

La mise en œuvre de Peppol au Japon implique que l'administration publique et ses fournisseurs devront échanger leurs documents électroniques au format Peppol.

Jusqu'à présent, aucune obligation d’envoi ou de réception de factures électroniques n’existe au Japon. Néanmoins, l'EIPA recommande aux entreprises d'utiliser un logiciel de facturation électronique compatible avec la norme Peppol d'ici au mois d’octobre 2022.

EDICOM, un prestataire Peppol accrédité au Japon

À l’issue de l'évaluation réalisée par l'Agence Digitale, l'autorité Peppol japonaise a certifié EDICOM en tant que prestataire de service autorisé dans le pays.

Cette accréditation permet à EDICOM d’accomplir pleinement son rôle de partenaire de mise en conformité des flux de facturation électronique au Japon, afin de permettre aux entreprises locales et internationales de déployer leurs projets de facturation électronique dans le pays.

Le point d'accès EDICOM Peppol (aussi appelé Peppol Access Point) permet aux administrations et autorités européennes de communiquer avec leur communauté de clients et de fournisseurs grâce à des solutions intégrées qui automatisent l'échange de tous types de documents électroniques sous la norme Peppol-XML.

Quels pays utilisent Peppol pour l’échange de factures ?

Bien que Peppolait été initialement pensé par l'Union européenne pour faciliter les échanges transfrontaliers au sein de l'UE, les avantages du réseau en termes d'interopérabilité et de télécommunications ont repoussé les frontières de ce réseau hors de l'UE.

Le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France, l'Espagne, la Suède, l'Italie, la Pologne, la Norvège, les Pays-Bas, le Danemark, la Finlande, la Belgique, l'Autriche, l'Islande, la Grèce, le Portugal, font partie de la longue liste de pays membres du réseau Peppol.

Vous aimeriez en savoir plus?

Demandez plus d'informations

Vous pourriez également être intéressé par les articles suivants...

Les informations clés sur la facturation électronique en Serbie

La Serbie met en place la facturation électronique B2G obligatoire

La facture devra être signée électroniquement au Portugal

Les entreprises seront dans l’obligation de mettre en place un mécanisme attestant de la validité des factures

Portugal: la facture inclura un QR code et un code ATCUD

Grâce à cette nouvelle mesure, l’AT vise à réduire la fraude et l’évasion fiscale.